05 avril 2010

six.

C'est un rituel, toujours même. Celui de se faire du mal tout en se rassurant car l'objet de mon bonheur est celui de mon malheur comme l'objet de mon amour et celui de ma haine ne font qu'un. Alors doucement tout les soirs je presse le tissu du vieux t-shirt délavé contre ma peau, contre mes lèvres. Je clos mes paupières et je m'impregne. De son odeur, qui n'y ai plus depuis longtemps, de son corps, que ne l'a plus porté depuis un moment. Mes larmes y on coulé des heures durant, mes cris s'y sont étouffées et mes yeux l'on inhibé de tendresse, je me rassure...

Posté par amazedfake à 19:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur six.

Nouveau commentaire